Vente immobilière à Mérignac : comment compter le nombre de pièces du bien à vendre ?

Partager sur :
Vente immobilière à Mérignac : comment compter le nombre de pièces du bien à vendre ?

Lors d’une vente immobilière à Mérignac, il est important d’indiquer le nombre de pièces qu’abrite le bien à vendre. Pour ne pas vous tromper, voici les consignes à respecter. 

Les pièces principales sont les seules à être comptées

C’est effectivement la règle principale à adopter. Lors du comptage du nombre de pièces d’un bien immobilier, seules les pièces principales doivent être prises en compte. Il s’agit des chambres à coucher, du salon, de la salle à manger et pour certaines habitations, de la cuisine.

Qu’est-ce que ces pièces ont en commun ? Leur superficie et leur volume. Elles doivent effectivement avoir une surface de plancher de 9 m² au moins avec une hauteur sous plafond de 2,20 m au minimum. On les qualifie aussi de pièces à vivre, car au-delà de leur surface, elles sont les pièces les plus occupées au sein du logement.

Les pièces secondaires ne sont pas prises en compte

Les pièces secondaires sont celles que les occupants du bien n’occupent qu’occasionnellement, pour des activités spécifiques. On peut notamment citer le bureau, la bibliothèque, la salle de sport, la salle de jeux… 

Lors du calcul, elles ne sont pas considérées. Par contre, elles doivent être mentionnées dans l’annonce de mise en vente, car elles augmentent la valeur du bien immobilier. Si un jour, elles venaient à être transformées en chambres et qu’elles respectent les dimensions requises, elles seraient comptées avec les autres pièces à vivre. 

Les pièces non habitables sont exclues

Elles peuvent être indispensables pour la vie de tous les jours, mais elles ne sont pas considérées comme des pièces à vivre. Il s’agit des toilettes, de la salle de bains, de la cave, du grenier, du garage, du hall d’entrée, du couloir…

Que vous vendiez un appartement ou une maison individuelle, ces espaces ne doivent pas être considérés lorsque vous comptez le nombre de pièces du bien.