Achat d'une maison à Izon : quelles sont les garanties qui couvrent un investissement dans le neuf ?

Partager sur :
Achat d'une maison à Izon : quelles sont les garanties qui couvrent un investissement dans le neuf ?

Vous avez pour projet l’achat d’une maison à Izon et vous comptez vous tourner vers les programmes neufs pour l’acquérir ? C’est une belle initiative, car malgré un prix d’acquisition plus élevé, différentes garanties couvrent les biens neufs afin de protéger votre investissement. Quelles sont ces garanties ?

La garantie de parfait achèvement (GPA)

C’est l’une des garanties obligatoires que les constructeurs doivent souscrire lorsqu’ils proposent des biens neufs aux investisseurs. Grâce à cette garantie, ils s’engagent à livrer des biens parfaitement achevés et conformes aux normes de construction en vigueur aux acheteurs. En cas de désordres découverts au cours de la première année suivant la livraison, les nouveaux propriétaires peuvent engager la responsabilité du constructeur. Ce dernier devra alors s’occuper des réparations requises et prendre tous les frais en charge. 

La garantie de bon fonctionnement ou garantie biennale

Cette assurance couvre les équipements du second œuvre (plomberie, système de chauffage…). Ils sont évidemment neufs et garantissent le bon fonctionnement du bâtiment. En cas de panne ou de dysfonctionnement à leur niveau, le nouveau propriétaire peut saisir la responsabilité du constructeur ou du promoteur. Le professionnel devra alors s’occuper et prendre en charge les réparations. Il en va de même si le remplacement de certains équipements défaillants est nécessaire. La garantie biennale est valable pendant les deux années qui suivent la livraison du bien neuf. 

La garantie décennale

C’est la garantie la plus couvrante puisqu’elle est valable durant les dix années qui suivent la livraison du bien. Au cours de cette période, le propriétaire peut engager la responsabilité du constructeur en cas de malfaçons et de vices de construction découverts. Ces derniers peuvent porter atteinte à la solidité du bâtiment et à la sécurité des occupants. En cas de défaut majeur mis en évidence, le constructeur devra tout prendre en charge, même les travaux les plus lourds. Il doit s’engager à livrer un bien parfaitement robuste et sécurisant aux acheteurs.